Eddie The Eagle

17160863_10212298868697640_2042750431_n.jpg

SYNOPSIS

Jeune britannique, Eddie Edwards n’a pas le profil d’un athlète. Mais il rêve depuis qu’il est enfant de participer aux Jeux Olympiques. Malgré son niveau sportif insignifiant, les moqueries de son entourage ou un manque de soutien évident, Eddie reste motivé par une volonté de fer. Lorsqu’il découvre l’existence des J.O. d’hiver et la discipline du saut à ski, catégorie dans laquelle son pays est absent depuis des décennies, il décide de tout mettre en œuvre pour pouvoir atteindre les jeux de Calgary, organisés au Canada en 1988. Il réussit à s’adjoindre les services de Bronson Peary, un entraîneur qui a autrefois laissé passer sa chance de devenir un grand champion…

HISTOIRE VRAIE

L’histoire d’Eddie est tirée d’une histoire vraie. En effet, s’il semble être un personnage fantasque tout droit sorti de l’imaginaire, mais celui que l’on surnomme Eddie The Eagle a pourtant bien existé : il s’agit de Michael Edwards.

L’essentiel de l’histoire est vrai malgré quelques changements. Par exemple, en réalité son père le soutenait autant que sa mère alors que dans la fiction, les parents ne sont pas du même avis en ce qui concerne les ambitions de leur fils, le père n’étant pas convaincu par le potentiel d’Eddie.
Egalement, Bronson Peary, interprété par Hugh Jackman, qui joue le coach d’Eddie et un ancien sportif de haut niveau désormais alcoolique, a totalement été inventé. En réalité, Michael a eu au moins vingt coaches différents avant son arrivée à Calgary.

Pour interpréter Michael Edwards, les producteurs ont choisi Taron Egerton. Selon le vrai personnage, l’acteur a réussi à s’immiscer parfaitement dans sa peau. Ils se sont rencontrés avant le tournage, Taron voulait absolument prendre son accent et sa gestuelle. Michael Edward a totalement validé le travail de l’équipe.

LE FILM

Eddie The Eagle est un biopic sportif victorieux qui met de bonne humeur. Il est drôle et émouvant, et même si nous pouvons très rapidement imaginer la fin, on ne peut que s’attacher à Eddie, vouloir l’encourager et ressentir ses craintes, sa détermination, ses déceptions et son insouciance. C’est un « feel good movie » sans aucun doute qui nous permet de vivre un grand moment d’émotion.

Aussi, le film nous permet de replonger dans les années 80/90 avec les décorations, les styles vestimentaires, sa qualité d’image et sa bande son : un plaisir pour n’importe quelle génération !

EDDIE EDWARDS

Eddie Edwards est un personnage légèrement maladroit, insouciant et doté d’un caractère atypique à la limite de l’autisme. Et pourtant, nous rions avec lui mais jamais à ses dépens ! Taron Egerton fait des miracles avec son rôle principal en nous faisant adorer le personnage, qu’on en devient vraiment contrarié lorsqu’il est moqué.
En ce qui concerne le charismatique Hugh Jackman, il est fait pour son rôle d’ex champion américain de saut en ski mué en coach déterminé mais quelque peu dépressif.
L’alchimie entre ces deux personnages atypiques est flagrante, ils forment un duo plein de drôlerie.

Le film à l’image de son héros est parfois simpliste mais jamais stupide. Eddie The Eagle est alors une vraie réussite, le réalisateur Dexter Fletcher a partagé exactement ce qu’il souhaitait partager. Casting, réalisation, histoire, tout se lie et forme un trop plein d’émotion qui se fini avec un sourire niais durant le générique de fin.
Léger et touchant à la fois, Eddie The Eagle est résolument un film à voir pour passer un bon moment !

Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=V-ab2SHMtM8

– Thaïs

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s