Premier Contact


premier_contact_a

Denis Villeneuve est sans conteste l’un des meilleurs réalisateurs de sa génération. Où l’art de toucher à tout sans pour autant se perdre créativement. Et c’est bien là que se cache l’essence même de son talent. Sa volonté de réaliser des projets tous très différents les uns des autres l’a poussé depuis le début de sa carrière à développer une mise en scène très mesurée, à la fois soignée et élégante pour un résultat diablement efficace. Loin de s’adonner à la surenchère d’effets spéciaux ou de technique usé jusqu’à la moelle (type shaky cam et montage épileptique), Villeneuve privilégie les plans fixes, larges et à court-focale servie par un montage fluide et aéré. Bref, il pourrait s’arrêter là en ayant déjà développé une filmographie riche et passionnante. Ajoutez à ça un intérêt nouveau pour la science fiction avec Premier Contact, donc, mais surtout le très attendu Blade Runner 2042 et on se met à l’imaginer digne héritier d’un autre touche à tout de génie, Stanley Kubrick.

Petit aparté, le premier Blade Runner réalisé par Ridley Scott en 1982 est un véritable chef d’œuvre. Selon moi la meilleur interprétation d’Harrison Ford. Donc si le message n’est pas clair, je vous le résume : Regardez Blade Runner ! Mais je m’égare.

Premier Contact est une bouffée d’air frais. Véritable faux blockbuster, ce film est une sorte de film d’auteur intergalactique, à mi chemin entre Tree of Life (pour la mise en scène déstructurée et l’ambiance enivrante) et Interstellar (pour les thèmes de notre rapport au temps et de la filiation). L’exploit est d’autant plus remarquable que le propos du film, l’arrivée des premiers extraterrestres sur terre, a déjà été repris, analysé et disséqué par de nombreux réalisateurs. Villeneuve peut souffler, il dépoussière le sujet de la meilleure des manières. Loin de ces illustres prédécesseurs comme La guerre des Mondes (Steven Spielberg), Rencontre du troisième type (encore Steven Spielberg), E.T (toujours Steven Spielberg) ou Contact (Robert Zemeckis), Villeneuve choisit d’axer son propos sur l’essence même d’une rencontre. Toute communication suppose un langage commun. Et c’est de ce postulat de base que le canadien développe son propos.

 

171634

 

Ce film raconte l’histoire de Louise Banks une experte en linguistique interprétée par Amy Adams. Après l’arrivée de douze mystérieux vaisseaux extraterrestres, à divers endroits du globe, l’armée américaine choisit de recruter Louise pour établir un premier contact. Assisté dans sa tâche par Ian Donnelly, un physicien théoricien interprêté par Jeremy Renner, Louise va s’efforcer pendant plusieurs semaines d’établir une communication avec nos visiteurs.

Premier Contact est porté par un casting impeccable et un scénario magistral, avec en point d’orgue un retournement de situation final qui remet en cause toute notre perception de l’histoire. Il est de ces films que l’on a envie de voir et revoir pour en percevoir tous les détails, des sortes de clés de compréhension disséminées par Villeneuve pour en comprendre tout le sens. J’ai d’autre part beaucoup apprécié l’approche philosophique que ce film porte sur le langage. Il reprend l’hypothèse Sapir-Whorf (du nom des deux anthropologues Edward Sapir, et Benjamin Lee Whorf), selon laquelle le langage que nous parlons a un impact profond sur notre compréhension du monde et notre mode de pensée. Un sujet ô combien passionnant et que Villeneuve, sans vous en dire trop, développe au meilleur des moments.

Je pense que vous l’aurez compris, j’adore ce film et je pourrais en parler pendant des heures. Il tord le cou à des années de SF moderne visant essentiellement l’entertainement, pour privilégier l’intime et l’abandon total à des questionnements plus dominants. Et tout ça sans jamais paraître prétentieux. Un coup de maître..

– Sacha

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s