The Grand Budapest Hotel

15748144_1412201815470100_1220700812_o

The Grand Budapest Hotel est un long métrage mélangeant drame, comédie et policier, réalisé par Wes Anderson en 2014.

Ce film retrace les aventures de Gustave H, l’homme aux clés d’or d’un célèbre hôtel de Budapest et du garçon d’étage Zéro Moustafa, son allié le plus fidèle.

Gustave, respecté par ses clients et ses employés, il est également très prisé par les veuves âgées dont principalement Madame D qui est en possession d’une grande fortune. Le jour de sa mort, elle lui lègue par testament un tableau de la Renaissance d’une valeur inestimable « Le garçon à la pomme », au plus grand dépourvue de la famille héritières de Madame D. L’aventure se déroule autour de ce tableau qui sera volé par les héritiers, entrainant Gustave et son lobby-boy dans une course-poursuite effrénée. Parallèlement, le contexte historique n’est pas dû au hasard et participe au charme de l’ensemble : la montée du fascisme dans les pays de l’Est dans les années 30 bouleverse et transforme l’Europe en cette période d’entre deux guerres.

Comme le Petit Poucet, Wes Anderson sème ici et là des allusions au nazisme et à ses victimes. Il est question de clients « aux cheveux tout blonds », de danses tziganes, d’une famille vêtue comme la Gestapo, d’insignes SS, d’un immigré qui a les autorités à ses trousses et dont le prénom même, Zero, signifie que son identité est niée, et de détenus vêtus comme dans un camp de concentration (les rayures étant inclinées à l’horizontale). Quant au casting, difficile de voir une simple coïncidence dans la présence du tortionnaire de La Liste de Schindler (Ralph Fiennes), de Steven Spielberg, et du Pianiste de Roman Polanski (Adrien Brody).

De tous côtés, The Grand Budapest Hotel a été encensé par les critiques et présenté comme un des meilleurs films de ces dernières années. Sur le site Rotten Tomatoes, le film a obtenu 92% d’opinions favorables pour une moyenne de 8,5/10.

En effet, ce film était quelque peu inattendu. Anderson réalise là une comédie qui lui est propre, avec des décors hauts en couleur digne d’une maison de poupée, des scènes farfelues, une bonne bande-originale et des personnages attrayants, où l’humour passe excellemment bien. Mais la succession de scènes à la fois burlesques et captivantes font toute l’originalité du long métrage.

Le décor dressé est travaillé minutieusement, rien n’est laissé au hasard. Un véritable kitch élaboré, allant jusqu’à la couleur des chaussettes assorties aux murs, pour un rendu très esthétique. Les plans centrés apportent une symétrie parfaite des images, permettant de focaliser toute l’attention du spectateur sur le personnage ou l’objet ciblé.

De plus, le choix d’un casting quatre étoiles avec Ralph Fiennes, Bill Murray, Tidla Swinton, Adrien Brody, Edward Norton et Willem Dafoe a permis de marquer le plus gros succès de Wes Anderson au Box Office.

 

– Emma

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s