Demain tout commence

15683431_1105574786207676_2022858813_n

 

A sa sortie le 7 décembre dernier, les critiques se sont acharnées sur le dernier film de Hugo Gélin, Demain tout commence. Une comédie avec, en tête d’affiche, pour la énième fois cette année, Omar Sy. Malgré les critiques, j’ai décidé (ou plutôt mes copines ont décidé pour moi) d’aller le voir quand même. Et j’ai été très agréablement surprise.

 

Le film retrace la vie de Samuel qui va voir son quotidien chamboulé du jour au lendemain. Sans attaches ni responsabilités, il vit au bord de la mer méditerranée, où il passe sont temps à s’amuser et faire la fête. Un beau matin, une de ses anciennes conquêtes lui rend visite et le laisse seul, un bébé de quelques mois dans les bras. Elle s’appelle Gloria et la jeune femme lui présente comme sa fille. Incapable de s’occuper de lui-même et encore moins d’un bébé, il décide de retrouver la mère et de lui rendre l’enfant. Samuel se jette dans le premier avion en direction de Londres pour tenter de la retrouver, sans succès. Après une jolie succession d’ellipses dignes du Roi Lion, où l’on voit grandir Gloria tel Simba défilant dans la jungle de Londres, nous retrouvons nos deux protagonistes huit ans plus tard. Samuel et Gloria ont fait leur vie tous les deux à Londres et sont devenus inséparables, et un matin, la mère de Gloria revient comme elle avait disparu, de nulle part, pour récupérer sa fille…

On dit souvent que notre réaction au film que l’on regarde dépend des conditions dans lesquelles on le regarde. Mais il y a également un contexte à prendre en compte. Les films que j’ai dernièrement vus au cinéma, sans être mauvais, restaient prévisibles et n’avaient rien de surprenant. Il y a souvent des périodes de l’année où l’on se dit que le tour de la question a été fait, que toutes les histoires ont été inventées et que ce n’est plus qu’une recette à appliquer. Et c’est dans ce contexte que m’est apparu ce film, avec sa recette un peu différente qui donnait une impression de déjà vu et de tout à fait nouveau à la fois.

J’ai donc trouvé ce scénario bien tourné, peu banal, qui change de ce que l’on peut voir d’habitude au cinéma. Il est moins prévisible, d’ailleurs on ne cherche pas à prévoir, on se laisse porter par cette relation d’amour qui règne entre un père et sa fille.

Il y a cependant quelques points qui m’ont gênée. Car en effet, même si les critiques que j’ai pu lire m’ont parues démesurées, elles ne sont pas tout à fait infondées. L’histoire est selon moi tout à fait nouvelle et originale, mais elle mériterait cependant d’être un peu plus approfondie et développée. Certains personnages ne sont pas assez exploités et servent simplement à faire avancer l’intrigue lorsqu’elle ralentie ou à apporter des informations au spectateur. C’est par exemple le cas du personnage de Bernie, très attachant franco-british aux allures de nounours qu’on aimerait voir et connaître un peu plus. Il n’apparaît que lorsque le spectateur manque d’information et il prend donc une valeur très théâtrale, servant de lien entre l’auditoire et l’histoire. Ses interventions entrent donc parfois en dissonance avec l’action et nous font décrocher de l’histoire dans laquelle nous étions plongés.

 

Ce film est donc pour moi tout à fait réussi malgré quelques fragilités apparentes, il nous offre une douce parenthèse d’émotion et d’humour, et on a du mal à retenir une petite larme à la fin de l’histoire. On découvre également une jeune actrice pleine de talent, Gloria Colston, qui joue le rôle de Gloria (drôle de hasard) et qui nous inonde de fraicheur et de dynamisme. Je vous conseille donc vivement d’aller le voir au cinéma avant qu’il ne soit trop tard !

– Enola

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s