Arrow

15628769_1226963057392058_861934859_o

Arrow est une série américaine, réalisée par Andrew Kreisberg, Greg Berlanti et Marc Guggenheim. Elle est produite et donc diffusée depuis 2012. Elle comporte 5 saisons, la cinquième est actuellement diffusée à la télévision.

Les acteurs principaux sont Stephen Amell (Oliver Queen), David Ramsey (John/Diggle) et Emily Bett Rickards (Felicity Smoak)

Oliver Queen est le fils de Robert Queen, PDG de l’entreprise Queen Consolidated, l’entreprise la plus importante à Starling City. Mais suite à un violent naufrage, à la suite duquel il perd son père, Oliver va atterrir sur une île. Il va y rester pendant 5 ans où il va devoir luter pour survivre.

Une fois de retour chez lui Oliver va mener une double vie. Il devient alors un justicier, il se donne pour but de protéger la ville des individus qui sont notés sur le carnet de son père, qui d’après lui ont « trahi leur ville ». Chaque épisode se voit donc rythmé par un nouvel individu à chasser, à éliminer.

A côté de ça Oliver doit faire face aux problèmes que rencontre sa famille, mais aussi ses problèmes avec son meilleur ami Tommy et son ex-petite amie Laurel.

C’est en cela qu’Arrow est vraiment une série captivante. Elle présente un héros qui semble avoir tout pour lui mais ne met pas de côté toute la dimension psychologique du personnage. Et ce schéma se répète avec les différents personnages de la série. Notamment avec Thea qui à première vue peut paraître superficielle mais qui en fait est un personnage très touchant. John/Diggle et Felicity sont souvent montrés simplement comme les assistants d’Oliver, dans les premiers épisodes on s’attarde peu sur eux, leur personnalité. Mais au fil des épisodes on apprend à les connaître et on découvre des personnages attachants.

Arrow n’est pas une simple série d’action qui sépare de façon manichéenne les méchants et les gentils, les personnages ne sont pas figés et évoluent au fil de la série. On apprend à apprécier certains personnages et d’autres au contraire finissent par nous décevoir.

La série doit également son succès à une construction scénaristique particulière. En effet, chaque saison a deux intrigues principales, une se passant dans le présent et l’autre se déroulant dans le passé que l’on voit grâce aux flashbacks récurrents dans la série. Les deux intrigues peuvent paraître différentes à première vue mais on se rend vite compte en avançant dans la saison qu’elles sont en fait étroitement liées. A côté de cela il y a évidemment des intrigues secondaires. Et il faut également savoir qu’une saison représente, au niveau des flashbacks, une des cinq années qu’Oliver a passé sur l’île. Par ailleurs, la série met en place à chaque saison des grands méchants qui viennent de l’univers DC comme par exemple Deathstroke, Ra’s Al Ghul ou encore l’escadron suicide que l’on connait plus sous le nom de Suicide Squad, donc un film y a été consacré en août dernier.

Mais Arrow ce n’est pas qu’une simple série, c’est tout un univers connecté entre plusieurs séries. C’est ce que les producteurs ont décidé de faire voyant le succès qu’avaient rencontré les deux premières saisons. A la manière de Marvel avec son Marvel Cinematic Universe ou DC avec son DC Extented Universe, on a la mise en place d’un « Arrow-verse ». La nouvelle série qui s’installe dans cet univers est The Flash qui est basé sur le héros DC éponyme, incarné à l’écran par Grant Gustin, connu notamment pour son rôle dans la série Glee. Il a d’abord été introduit dans trois épisodes de la saison 2 de Arrow et la série a commencé à être diffusée en automne 2014. Elle est alors diffusée en même temps que la saison 3 de Arrow, plusieurs petits cross-over ont donc lieu entre les deux séries. Une troisième série rejoint cet « Arrow-verse » en janvier 2016, il s’agit de Legends of Tomorrow. Elle se présente davantage comme une série « cross-over » regroupant des personnages de Arrow et The Flash, contrairement à cette dernière qui se présentait comme un spin-off de Arrow. La série Supergirl, également diffusée à partir de 2016 est la quatrième série à rejoindre cet univers.

En seulement trois ans les fans de Arrow ont donc vu apparaître tout un univers de séries connectées proposant à de multiples occasions des cross-over entre ses séries. Notamment en décembre 2016 où a été diffusé un immense cross-over de quatre heure séparé en quatre parties et réunissant autour d’une seule et même intrigue les personnages des quatre séries.

Arrow est donc une très bonne série pour tous ceux qui aiment l’action, mais qui attachent aussi une grande importance à la dimension psychologie des personnages. De plus la construction de cet univers autour de la série permet de ne jamais s’en lasser.

  • – Clara

Publicités

Une réponse à “Arrow

  1. Pingback: Zoom sur…Grant Gustin | Bobine and Clap : 10 étudiants et le 7ème Art·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s