The voices

voices-bandeau

Réalisateur :  Marjane Satrapi
Acteurs : Ryan Reynolds, Anna Kendrick, Gemma Arterton, Jacki Weaver

C’est incroyable à quel point ce film a été mal vendu. C’est un véritable chef d’oeuvre. L’affiche promet que le film soit « Terrifiant et à mourir de rire ». Mais ce n’est pas aussi simple à catégoriser. Marjane Satrapi est bien plus nuancée et complexe que cette accroche commerciale ne peut le laisser croire.

Cette histoire nous immerge dans le mental d’un jeune homme schizophrène, Jerry, qui vit dans une petite ville américaine paisible du nom de Milton. Célibataire, il n’est pas solitaire pour autant dans la mesure où il s’entend plus ou moins bien avec son chat, M. Moustache, et son chien, Bosco. Il travaille dans une usine de fabrication de baignoires. Jerry voit régulièrement sa psy, aussi charmante, agréable que compréhensive.  Il lui révèle un jour qu’il apprécie de plus en plus Fiona, une délicieuse Anglaise qui travaille à la comptabilité de l’usine. Donc tout se passe bien dans sa vie plutôt ordinaire et de fil en aiguille, c’est tout simplement une cascade d’événements les plus horrible possible qui s’installe sous nos yeux.

Cependant tout ce qui fait l’originalité de ce film, c’est son esprit, son style. On rit jaune de tout ce qui est montré à l’écran par cet humour un peu noir. Je ne vais rien vous amener de nouveau en vous disant que Satrapi mélange ici les genres. Tout le monde l’a déjà dit et c’est une de ses spécialités dans sa manière de tourner.
Durant le film les émotions se suivent : on rit, on est ému, dégouté, révulsé, puis empathique, perdu, attendri, plein d’espoir, puis on retombe.. C’est une véritable cascade d’émotions.

La manière dont elle nous plonge dans le cerveau de Jerry est tout simplement incroyable. C’est grâce à ses deux animaux de compagnies, Mr Moustache et Bosco qui sont tout simplement ses voix intérieures. Le chien, que l’on considère depuis la nuit des temps comme le meilleur ami de l’homme représente la voix du bien, alors que justement le chat considéré comme un profiteur de son maître représente le mal ! Ce procédé astucieux fonctionne vraiment à la perfection, à tel point qu’on ne sait plus s’il faut rire ou pleurer de ce que vit et fait notre héros.
Cette relation qu’il entretient avec sa psychiatre est vraiment exquise et elle n’arrête pas d’évoluer tout au long du film. C’est par cette toute dernière séance originale et pour le moins succulente, que l’on peut comprendre le lien profond entre ces deux êtres.

Je trouve que l’on peut retrouver d’une certaine manière l’univers décalé de Tim Burton. Cela permet de trancher drastiquement avec la réalité, par une fantaisie qui a le plus bel effet comique sur le tragique de la situation. Les scènes sont toujours bien cadrées, et l’environnement bien travaillé. Que se soit l’appartement de Jerry, dans l’usine, chez la psy ou bien à l’extérieur, toutes les séquences ont vraiment un bon rendu visuel.

Le casting n’est pas composé de beaucoup d’acteurs mais il est parfait. Ryan Reynolds m’a vraiment surprise en jouant cet anti-héro à la perfection et avec brio. Il suffit d’observer son visage pour saisir et comprendre toute cette torture intérieure qu’il exprime à la perfection. Mais aussi les actrices Anna Kendrick et Gemma Arterton  ont livré une performance particulièrement touchante et juste.

Tout le monde appelle ce film un OVNI, de par son thème assez grave et la manière dont il est tourné. Un OVNI plus que convaincant et entraînant pour une personne qui l’abordera sans préjugés. Ce film va diviser les personnes, il ne peut en être autrement quand on touche à un tel sujet. Ce film osé, atypique et renversant, soit on y rentre complètement, la tête baissée et bien accroché, ou alors on claque la porte en se sauvant effrayé…

– Elisa

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s