How to get away with Murder

hox.jpg

Série Américaine

Avec Viola Davis,Alfred Enoch, Billy Brown

Créee par Peter Nowalk en 2014

Nous suivons Analise Keating, interprétée par Viola Davis, avocate de la défense très brillante et très réputée. Elle représente les criminels. Son but ? Les défendre pour qu’ils gagnent leur liberté. Pour cela, tous les moyens sont bons. En parallèle elle enseigne le droit dans une fac. Chaque année, l’avocate sélectionne les élèves les plus intelligents de la promo pour venir travailler avec elle et pourquoi pas, par la suite, intégrer sa firme.

Des amies m’avaient parlé de cette série. Mais je n’étais pas trop emballée par le synopsis, et pourtant je me suis laissée tenter. Après avoir regardé le premier épisode, qui fut une belle révélation, il était de mon devoir  de faire découvrir cette série.

C’est un thriller qui nous plonge dans un univers assez malsain. Le titre :« Comment s’en sortir avec un meurtre (sur les bras) » attise notre curiosité. C’est une série particulière qui nous montre un autre aspect de la justice. Comment défendre l’indéfendable ? On se retrouve de l’autre côté à chercher des indices, des arguments, pour défendre un  cas précis qui est coupable. Et contre toute attente, on se prend facilement au jeu. Un fil conducteur qui suit les personnages, et l’histoire en générale, mais un nouveau meurtre pour chaque épisode, à l’image des séries policières.

L’intrigue principale de cette série se déroule dans le passé. Des flashs foreward nous dévoilent ce qui va se dérouler par la suite, et en même temps, on en découvre un peu plus sur chaque personnage et sur l’histoire qui les entoure. Nous avons l’impression que le film est à l’envers.  Du suspens, des fortes révélations, un récit imprécis, nous pensons avoir une longueur d’avance sur les personnages présents et pourtant les flashs foreward retournent la situation, et c’est nous qui avons un temps de retard sur le futur. L’histoire évolue en crescendo, le rythme est soutenu,le spectateur est sous tension, tenu en haleine à chaque nouvel épisode.

Au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire, on découvre petit à petit les personnages et les évènements qui se sont déroulés autour d’eux. Plus précisément sur les élèves qui ont été sélectionné par Analise Keating : Wes Gibbins, Connor Walsh, Michaela Pratt ,Asher Millstone et  Laurel Castillo.

Que ce soit l’avocate ou les élèves, tous les personnages ont des caractères bien à eux. Ils sont très humains. Ils cachent tous une facette que l’on découvre aussi bien dans les Flashs foreward que dans le « présent ». Ils ont l’apparence forte mais chacun d’eux cache une certaine fébrilité.Un certain vice s’installe, chacun essaie d’exister aux yeux de Keating, il y a tout le temps de la concurrence, de la compétition pour être le meilleur.Cela nous donne l’impression qu’ils sont capable du pire, et nous ne les connaissons pas réellement. Ils cachent tous quelques choses de plus ou moins important et les visions du futur en disent long. D’où la phrase que prononce l’avocate dès les premiers épisodes « êtes-vous sur de connaître la personne assise à côté de vous ». L’étau se resserre au fur et à mesure autour des héros face au présent qui avance.

Bref, je reste assez vague, et ne vous en dirais pas plus, il faut que chacun découvre cette série à sa manière, je préfère vous laisser plonger dans ces enquêtes, et dans l’histoire qui entoure ces personnages. A vous de découvrir leur face cachée !

-Angélique

Publicités

Une réponse à “How to get away with Murder

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s