Ma vie de Courgette

bobine

Ma vie de Courgette est un film d’animation réalisé par Claude Barras et sorti le 19 octobre dernier.

Le film est une adaptation du livre de Gilles Paris,  Autobiographie d’une courgette. Sa réalisation a été très longue, en effet, étant réalisé en stop-motion avec des marionnettes c’est un travail qui demande beaucoup de minutie et de rigueur.

C’est l’histoire d’un jeune garçon, Icare, mais préférant se faire appeler Courgette. Il tient ce surnom de sa mère qu’il perd au début du film, c’est pourquoi il y est particulièrement attaché. Par la suite il va être placé dans un orphelinat où il va rencontrer plusieurs enfants. Il va peu à peu se faire une place au sein du groupe. L’arrivée d’une jeune fille, Camille, ne va cependant pas laisser Courgette indifférent et cela va chambouler la vie à l’orphelinat.

Bien que pouvant paraître enfantin d’un point de vue de son histoire et de son aspect esthétique, le film est loin de l’être. Le réalisateur n’essaye pas d’embellir la réalité, il la montre telle qu’elle est, avec ses défauts et ses difficultés. Il veut justement faire ressortir le contraste entre les épisodes difficiles de la vie, et les moments plus joyeux.

Selon la scénariste Céline Sciamma, l’idée est de proposer des films qui prennent les enfants au sérieux. On en a notamment l’exemple dans le film Vice Versa de Pete Docter et de Ronaldo Del Carmen. Ces films veulent montrer que les enfants peuvent vivre des choses particulièrement dures et qui les marquent pour toujours.

C’est en cela que le film est captivant et intéressant car l’histoire touche tous les âges. Les enfants interpréteront le film d’une certaine manière et les adultes d’une autre, en fonction de leur vécu, de l’âge, de leur expérience.

C’est un film que je recommande car il est plein d’émotion et d’humour. L’histoire est relativement simple mais belle et touchante même si l’univers reste assez enfantin. Les personnages, notamment ceux de Courgette et Camille sont particulièrement attachants. Le film est très « beau » d’un point de vue esthétique, les couleurs sont douces. Les musiques de la chanteuse suisse de folk-pop-blues Sophie Hunger sont très bien choisies et collent parfaitement à l’ambiance du film.

On n’éprouve aucune lassitude à revoir ce film, on va justement s’attarder plus précisément sur les détails et on l’appréciera d’avantage.

Ma vie de Courgette est en ce moment au cinéma donc n’hésitez pas à aller le voir !

-Clara

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s