Un petit boulot

un-petit-boulot

Réalisateur : Pascal Chaumeil

Scénariste : Michel Blanc

Avec : Romain Duris, Michel Blanc, Alice Belaïd

Sortit : 2016

Un petit boulot, est un film adapté d’un roman écrit par Iain Levison et réalisé par le regretté Pascal Chaumeil (l’Arnacoeur).

Jacques (Romain Duris) habite dans le Nord de la France. Les usines ferment, des licenciements boursiers s’en suivent et touchent beaucoup d’habitants. Jacques est au chômage depuis deux ans, sa copine l’a quitté. Il multiplie les petits jobs pour pouvoir s’en sortir et accumule le dettes auprès de Gardot (Michel Blanc), le mafieux du coin. Jusqu’au jour, où il accepte le petit boulot que lui propose Gariot; tuer la femme de ce dernier.

Le film nous présente un duo d’acteur, qui jouent leur rôle à la perfection. D’un côté Jacques qui aborde une allure négligée, cheveux et barbes longues, il peut même nous paraître sale, légèrement «je-m’en-foutiste» sur les bords. Et de l’autre Gardot, toujours bien habillé, avec le sentiment qu’il contrôle tout, un petit mafieux qui pourrait vaguement nous rappeler ceux du film Le Parrain.de de Coppola.

Ce qui m’a interpellée, ce sont les dialogues. Ils sont directs, crus, bourrés d’humour noir et de sous entendus, habilement écrit, du Michel Blanc tout simplement. Le ton est annoncé dès la bande annonce, et se retrouve tout au long du film ; « Je veux que tu tues ma femme » « Pourquoi moi ? » « Parce que je t’aime bien ». Les répliques de ce film m’ont fait penser aux dialogues que l’on retrouvent dans les films de Bertrand Blier.

Un petit boulot mélange les genres. Nous pourrions croire à une comédie, en vu des dialogues, mais aussi à travers le personnage décalé de Jacques. Ce dernier s’improvise tueur à gage. Il est amateur, maladroit, utilisant des techniques laborieuses pour arriver à ses fins. Nous avons l’impression qu’il y prend goût, puisque petit à petit il a de l’assurance, malgré le peu de matériel dont il dispose. Mais cela reste un humour sombre car il y a des meurtres.

Le film est rythmé,beaucoup de scènes s’enchaînent, sans que le spectateur puisse se poser des questions. Il y a pleins de rebondissements, de suspens, et certains aspects sont parfois approchés superficiellement notamment la réalité sociale dans laquelle sont plongés les personnages, ce qui est dommage.

Je résumerais donc ce film en quelques mots ; comédie ,humour noir, et satire sociale.

« Le ton,l’énergie,le rythme tout ce qui est propre à Pascal Chaumeil, j’espère que ça va attirer les gens et qu’ils reconnaitront ce style » Romain Duris 

-Angélique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s