Le Garçon au pyjama rayé

Le_Garcon_au_pyjama_raye

Réalisé en 2008 par Mark Herman

avec Asa Butterfield, Jack Scolon, Vera Farminga, David Thewlis, Rupert Friend …

Le Garçon au pyjama rayé est une fiction historique dramatique anglo-américaine d’après le roman de l’écrivain irlandais John Boyne. Cette fiction poignante a su interpeller les lecteurs de tous âges. Traduit en dix-sept langues et gagnant de nombreux prix, comme l’Irish Book Awards Children’s book of the Year ou l’Irish Book Awards Listener’s choice book of the Year, le livre a donc fait l’objet d’une adaptation au cinéma tout à fait bouleversant.

Pour en résumé brièvement l’histoire, Bruno a tout juste 9 ans et sa soeur Gretel 12 ans, lorsque leur père, un officier nazi aux ordres du Führer, se voit confier le commandement d’un camp de concentration. La famille part alors de Berlin et le petit garçon a du mal à s’habituer à leur nouvelle maison si triste et ennuyante. La seule occupation de sa journée est de regarder à sa fenêtre, où il aperçoit des hommes, des femmes et des enfants habillés en pyjamas rayés derrière des rouleaux de fil de fer barbelé. Ses parents ne lui expliquent pas de quoi il s’agit. Un jour, il décide de partir en explorateur de la maison pour s’amuser… il fait alors la connaissance d’un garçon de son âge avec qui très rapidement, malgré le grillage qui les sépare, il va se lier d’amitié…

L’histoire est tournée autour des personnages et de leurs émotions, mais plus principalement autour de Bruno. Cet enfant qui s’ennuie dans cette campagne, vit à côté de ce qu’il croit être des fermes avec des paysans. C’est un enfant au milieu d’un monde en pleine guerre, en plein conflit. Ce qui compte pour lui, c’est de s’amuser, avoir des amis comme tout enfants de son âge. C’est pourquoi lors de son exploration, il va se faire un ami mais qui n’est pas comme les autres. Il s’appelle Shmuel, celui-ci est juif et vit dans ce que Bruno croit être des « fermes ». Lors de leurs instants échangés une vraie charge émotionnelle est ressentie par cette innocence glaciale, puisqu’ils ne comprennent pas réellement l’horreur qui se trouve juste sous leurs yeux. Les adultes eux mentent, disent des mensonges ou pires ne disent rien laissant ces enfants dans une « bulle », les laissant jouer à un jeu qui à la fin se terminera de la plus inhumaine des manières.

Nous avons ensuite le père de Bruno qui est d’une froideur à faire peur. Il représente le vrai stéréotype du soldat qui obéit à tous les ordres de son supérieur, peu importe la morale, et dont les rapports avec ses enfants sont peu joyeux. Quant à la mère, elle interprète avec talent une mère aimante, protectrice et qui s’oppose aux agissements du Führer. On nous montre aussi bien l’inefficacité de la mère par sa dépression. Mais le mérite en revient surtout aux deux enfants, pleins de tendresse, de sincérité, d’amitié qui va les unir jusque dans la mort.

Et quand on est un enfant, que peut-on faire face à ce monde ? Rien. C’est ce que veut dénoncer ce film : l’incapacité d’agir lors d’évènements historiques, l’incapacité de comprendre ce qui se passe pour des enfants, ce qui est véritablement bouleversant. De plus, ce film nous montre beaucoup de propagande comme par exemple avec les petits films qui ont été faits sur les camps pour faire croire que les déportés étaient bien traités avec des activités mises en place pour eux: un café, des jeux, des sports… alors que la réalité était tout autre. Ou bien encore le professeur engagé par le père pour ses enfants, qui leurs bourres le crâne avec des idéologies nazies, ce qui permet de montrer comment on manipulait les enfants pour les faire rentrer dans le moule.

Ce film a une véritable force émotionnelle par son histoire et ses acteurs, car il est tourné bien différemment de tous les autres nombreux films racontant la Seconde Guerre Mondiale. Allez donc découvrir ce film poignant et sortez vos mouchoirs !

-Elisa

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s