Seven


seven

Réalisateur : David Fincher

Date de sortie : 199

Avec : Bratt pitt, Morgan Freeman, Gwyneth Paltrow, Kevin Spacey

Genre : Policier thriller

Nationalité : Américaine

 

(!! ATTENTION SPOILERS!!)

L’inspecteur Somerset, un policier en fin de carrière fait équipe avec le détective David Mills pour résoudre une enquête déroutante. En effet, il s’agit d’un tueur en série, du nom de John Doe, qui torture ses victimes selon les sept péchés capitaux :  la gourmandise, l’avarice, la paresse, l’orgueil, la luxure, l’envie et la colère.

Les personnages principaux évoluent dans une ville malsaine et oppressante, accentuée par les ruelles étroites, la circulation dense et le fond sonore qui mélange bruits de klaxons, de voitures, du métro, ou encore des sirènes. Les couleurs du film sont funèbres, elles touchent le noir, le gris et le rouge. Nous sommes plongés dans une obscurité, dans une atmosphère  pesante, qui est renforcée par la musique.

La bande son, proposée par John Barry, est intense, même macabre, puisque s’ajoutent parfois des bruits stridents qui peuvent faire penser à un film d’horreur. Cela entraîne chez le spectateur un sentiment d’angoisse, de stress constant, qui grandit au fur et à mesure de l’avancée du film.

Ce long métrage est une course contre la montre. En effet, le tueur en série effectue ses crimes en y déposant des énigmes qu’il faut vite résoudre. Le tueur a déjà réalisé cinq pêchés sur sept : la gourmandise, la paresse, l’orgueil, la luxure et l’avarice. Le spectateur tend à anticiper les prochains meurtres et leur mise en scène, puisque John Doe semble vouloir réaliser les sept meurtres. Un élément perturbateur s’inscrit dans le récit : John Doe se rend à la police. A ce moment précis, il ne reste plus que deux pêchés : la colère et de l’envie. Le spectateur s’interroge donc : Comment ce meurtrier pourra réaliser ses deux derniers crimes ?

En tant que spectateur, nous nous attendons à un meurtrier effrayant physiquement de par l’atrocité de ses crimes. Or, paradoxalement, nous avons affaire à un personnage calme, serein, qui paraît presque inoffensif. Mais c’est là tout l’attrait de ce personnage. Tel Hannibal Lecter dans le Silence des agneaux, John Doe apparaît comme un homme banal. Néanmoins, il est en réalité la réflexion même de ses crimes. C’est un homme très intelligent. Et la fin du film nous le confirme avec brio.

La scène finale du film est mythique et unique. Kevin Spacey qui incarne le rôle du tueur, joue brillamment son personnage. Dans ce lieu désert où se retrouvent les trois personnages principaux, tout se dénoue. Nous remarquons des plans en contre-plongée sur le personnage de John Doe, qui lui donnent une certaine puissance. Dans cette scène, le tueur se dévoile encore plus sadique : le 6ème  péché, l’« envie » : avoir la vie du jeune détective. Ce manipulateur s’est lui-même inclus dans l’élaboration de ce plan machiavélique pour réveiller le dernier péché : «  la colère » de Mills. Le spectateur a alors l’espoir que ce plan ne va pas fonctionner.

Il y a une sorte de frustration chez le spectateur, puisque nous voulons aider Mills à sortir du piège, mais nous sommes impuissants. Malgré les menaces du détective Mills, le tueur reste impassible, comme s’il attendait sagement sa fin. Lorsqu’il comprend que son plan a fonctionné, que son heure est venu, sa réaction est presque sadique pour Mills, puisqu’il ferme  simplement les yeux en souriant légèrement. Il semble comblé.

Le film s’achève, nous restons accablés par ce qu’il vient de se passer. Le tueur est un psychopathe d’une forte intelligence qui fait basculer la trame de l’histoire. Et oui, ici c’est le méchant qui triomphe, à sa manière. Mais comment aurions-nous réagit à la place de Mills ?

-Angélique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s