American Horror Story

American Horror Story: quand le mythe rejoint la réalité

« Le beau est toujours bizarre » : cette phrase de Baudelaire pourrait être le credo du réalisateur Ryan Murphy. Véritable fresque surréaliste du rapport à l’anormalité, chaque saison d’American Horror Story nous met face à nos angoisses et phobies les plus cachées.  Chaque saison possède une histoire unique, la saison 4 propose de suivre les derniers jours d’un Freak Show dans l’Amérique des années 50.  Dans ce lieu d’extravagance où le voyeurisme est la règle,  ces êtres monstrueux voient leur casse-croute  gagnés par l’exhibition de leur corps déformé. Tout est fait pour déranger, dans cette série qui aborde des sujets comme le « moi-profond » et le passé refoulé. Le réalisateur a poussé le vice jusqu’à s’inspirer de personnage réels :

daisy-violet-bette-dot

Daisy Et Violet Hilton – Bette et Dot Tattler

fred-wilson-jimmy-darling

Fred Wilson (le Garçon Homard)-Jimmy Darling

schlitzie-Pepper

Shiltzie( Tête d’Epingle) et Pepper

annie-ethel

Annie Jones (la femme à barbe) et Ethel

La liste des personnages inspirés de personnes ayant réellement vécu est encore longue. Cette série avec des prétentions partagées par beaucoup d’autres, réussie à se démarquer par un esprit singulier. Cette exemple n’en est qu’un parmi tant d’autres, la direction photographique est envoutante dans sa captation de l’étrange, la couleur de l’image et les angles de plan choisis sont uniques en leur genre. Ryan Murphy offre un spectacle horriblement attirant à regarder pour le spectateur. Un plaisir auquel il faut goûter, croyez-moi.

-Sebastien


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s