WHIPLASH

Date de sortie : 24 décembre 2014

Réalisateur : Damien Chazelle

Acteurs principaux : Miles Teller, J.K Simmons, Paul Reiser, Melissa Benoist

14 prix et 16 nominations

Andrew a 19 ans et rêve de devenir un grand batteur de jazz. Lorsqu’il intègre le prestigieux conservatoire de musique Shaffer à Manhattan, il est repéré par Terrence Fletcher, un professeur qui tient la cruauté et la violence psychologique pour des vertus pédagogiques. Un duel intense et captivant commence alors entre le professeur et l’élève.

L’histoire n’a, à première vue rien de passionnant, pourtant Whiplash est à couper le souffle. Le réalisateur parvient à donner un rythme incroyable à son film qui agit alors sur le spectateur comme un véritable coup de fouet. Des acteurs qui entrent parfaitement dans leurs personnages, des plans magnifiques et un son intense : on ne peut pas rester insensible à une telle œuvre.

De plus, le film offre un aspect particulier de la musique en illustrant une passion si forte qu’elle devient une réelle obsession pour Andrew, le personnage principal. Le son des percussions ne le quitte jamais, il s’entraîne pendant des heures et des heures. Il serait prêt à tout pour accéder à l‘excellence : se fâcher avec sa famille, sa petite amie, plus rien ne compte excepté sa quête acharnée vers le succès.
Au-delà du côté artistique de la musique, Whiplash met l’accent sur l’aspect physique, compétitif de ce domaine et évoque constamment le thème du dépassement de soi à grands flots de sueur et de sang. Tout au long du film, on est stupéfait par la violence des personnages : le professeur Fletcher (J.K Simmons) exerce une pression morale insoutenable sur ses élèves en employant des mots très rudes, quant à Andrew (Miles Teller), qui lorsqu’il interprète les morceaux ou qu’il s’entraine, tape sur sa batterie avec une incroyable rage de réussir.

D’autre part, la relation entre l’élève acharné et professeur tyrannique est ici représentée sous la forme d’un duel presque digne d’un combat de boxe que l’on suit avec surprise et parfois même avec frayeur, car les réactions des deux personnages sont imprévisibles. Damien Chazelle, le réalisateur, a d’ailleurs confié aux journalistes : « J’ai moi-même été batteur de jazz, je jouais dans un orchestre très dur et compétitif et pour moi, la musique était associée à la peur. » En effet, ce rapport du professeur à l’élève oscille entre haine et admiration et rend bien compte de la complexité des personnages, de leurs buts différents mais de leur passion commune qu’est la musique.

Whiplash est bel et bien un des films les plus marquants de 2014 de par sa réalisation intéressante, mais aussi grâce à son rythme parfaitement maîtrisé et sa superbe bande-originale qui résonne encore dans nos têtes plusieurs heures après la fin du film.

Citations de Damien Chazelle à propos du film :

Je voulais réaliser cette histoire comme un thriller et les scènes de musique comme des combats de boxe

Il faut être toujours insatisfait, toujours avoir faim parce que dans le cas contraire, c’est à ce moment-là qu’on plonge… 

– Marie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s