Into Eternity

Date de sortie : 18 mai 2011

Réalisateur : Michael Madsen

Acteurs : Michael Madsen, Mikael Jensen, Peter Wikberg

Nommé aux Detroit Film Critics Society Awards dans la catégorie « Meilleur documentaire »

Sommes-nous la civilisation la plus arrogante que cette terre ait portée ?  Avec  l’apparition de la bombe atomique, il était clair pour les intellectuels de l’époque que l’Homme visait, par la technique, le pouvoir divin. Nos sociétés étant dépendantes de cette puissance, nous nous rendons compte que l’héritage que nous laisserons aux générations futures, avec les déchets radioactifs, est un poison susceptible de tuer toutes traces de vie sur terre. Quelles solutions nous reste-t-il alors ?

En Finlande, une équipe de scientifiques et de mineurs a peut-être trouvé un début de réponse : jouer encore une fois à l’apprenti sorcier en stockant au plus profond de la terre des déchets radioactifs. Jusque là rien d’extraordinaire, sauf que l’objectif derrière n’est de sceller la mine pendant 100 000 ans et de créer une construction humaine qui traversera les âges et le temps où ni la nature ni l’homme ne rentrera dedans.

Michael Madsen nous plonge dans cette aventure métaphysique inspirée par le cinéma de Tarkovsky et le film de  Kubrick « 2001 l’odyssée de l’espace », en proposant de réfléchir à toutes les questions philosophiques, linguistiques, juridiques, artistiques, sémiologiques que  soulève le rapport qu’entretient l’homme avec la temporalité et la technique. Pour cela il offre une suite d’entretien  avec l’équipe en charge du projet et propose de converser sur le problème avec plus d’originalité et d’intelligence que les documentaires militants énonçant des séries de pensées prémâchées à destination du téléspectateur. Ici, la vision est libre, et le thème du film ne porte pas que sur la nocivité de ces  déchets pour la terre. La construction de cette structure censée défier le temps et la curiosité humaine est aussi au cœur du documentaire. Au travers de ce concept, le spectateur se rend compte que l’homme peut être dépassé par ses propres actes. Les scientifiques ne sachant que penser de l’avenir et expliquant avec beaucoup de modestie qu’ils sont les créateurs d’une structure qui n’est pas censée défier le temps mais l’oublier car l’homme n’a pas les moyens de comprendre son propre futur.

D’ailleurs, le temps est laissé pour la réflexion,  les passages de dialogues étant entrecoupés de scènes contemplatives  dans la nature environnante ou au cœur de la mine simplement époustouflante de par l’ambiance qui s’en dégage. C’est d’ailleurs au travers de ces passages que l’auteur crée un schisme entre la nature et l’homme. Quand il filme les profondeurs de la mine, la photographie est oppressante et le spectateur se rend compte de la solitude que l’intérieur de la mine représente. A l’inverse dans la nature le grain de la photo assez lourd et ces couleurs pâles contribuent à donner une atmosphère quasi-surréaliste, comme si à la manière de la construction entreprit, la nature elle aussi prouvait qu’elle était en dehors du temps. C’est comme si l’on voyait d’un côté la technique, sombre et mystérieuse, et de l’autre la nature claire est apaisante.

Le réalisateur enrichit son œuvre  d’une bande originale fort à propos, il se base sur des artistes liés à des mouvements modernes et contemporains tels  que le Bruitisme avec Edgar Varèse et Kraftwerk, et le minimalisme avec Phillip Glass.  Il n’y a donc pas que les yeux qui soient servis mais aussi les oreilles.

Dépourvu d’un manichéisme stérile, et d’une morale aride,  Into Eternity ne propose pas d’apporter une réponse à ce problème mais plutôt une multitude de questions qui montrent que l’on peut parfaitement réfléchir à quelque chose qui nous dépasse.

– Sebastien

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s