Only Lovers Left Alive

Date de sortie : 19 février 2014

Réalisateur : Jim Jarmusch

Acteurs principaux : Tom Huddleston, Tilda Swinton, John Hurt

1 nomination au Festival de Cannes

Only Lovers Left Alive est un film réalisé par Jim Jarmusch en 2013, mais sortie en France en février 2014. On y suit l’histoire d’un vampire, Adam (Tom Hiddleston), musicien maudit qui a influencé la carrière de grands scientifiques et musiciens au cours des siècles. Ce dernier vit désormais reclus dans un quartier déserté de Detroit. Son amour Eve (Tilda Swinton), elle aussi vampire, vit à Tanger au coté d’un auteur (John Hurt) en fin de vie qui pour reprendre les termes du film « personnifie le plus grand scandale littéraire de l’histoire à lui seul ». Adam est hélas extrêmement déçu des actes perpétrés par la race humaine, il perd tout espoir et ne voit qu’une solution pour mettre fin à ses souffrances : le suicide.

Jim Jarmusch comme à son habitude décide de s’éloigner le plus possible des codes propres au thème du vampirisme pour en montrer, aux spectateurs, une vision plus personnelle. Oubliez tous les artifices et préjugés de la mythologie vampirique, et vous obtiendrez Only Lovers Left Alive. Le personnage principal est l’incarnation de la figure romantique, il est en proie aux doutes et aux incertitudes de son temps. Le réalisateur nous amène à travers la métaphore d’un artiste intemporel à nous questionner sur le rapport qu’entretient l’homme avec l’art et sur la liaison pratiquement mystique qu’engendre cette relation

Porté par une bande originale singulière, c’est le réalisateur et Jossef Van Wissem, un joueur de luth, qui ont décidé de moderniser l’utilisation de cet instrument qu’ils jugent « sous-estimé ». Par ailleurs le fait que l’on soit face à l’utilisation d’un instrument ancien, accentue la notion d’artiste perdu dans son temps. Mais ce n’est pas la seule chose qui contribue à étayer cette idée : le rythme lent (quand on vit pendant mille ans on est moins pressé !) et contemplatif, ainsi que la richesse du vocabulaire employé par les protagonistes nous plongent dans un voyage sans retour. La mise en scène du rituel du sang est aussi à souligner, les vampires vivent une sorte de «voyage» spirituel, lorsqu’ils en boivent et ainsi comblent leurs pulsions premières en rentrant dans une sorte de transe cathartique. Tout est là pour nous donner une autre vision de la mythologie vampirique, quelque chose de presque anesthésique qui laisse le spectateur pensif face à ce magnifique fardeau qu’est le don du vampirisme. L’humour très discret permet d’alléger la gravité des thèmes traités.

On peut tout de même reprocher au réalisateur d’avoir, dans certaines scènes, poussé les symboles à un paroxysme les discréditant. Ainsi on voit Eve danser seule dans sa chambre comme si elle était dans une oisive symbiose avec le monde l’entourant. Devant la finesse d’esprit des personnages, ces passages de béatitude sont mal contrôlés et contrastent trop avec le reste du film, tout en mesure.

En clair, le réalisateur nous livre une œuvre unique où le vampire est un prétexte, une sorte de miroir pour réfléchir sur nos comportements sociaux et notre rapport à l’art. En sortant de la salle, nous sortons aussi d’une léthargie et nous nous rendons compte que pendant ces deux heures, nous-mêmes sommes devenus vampire.

– Sébastien

Publicités

2 réponses à “Only Lovers Left Alive

  1. quelle surprise, je recois un mail d’un nouvel article sur le site, donc me voila. Le fameux Sébastien, à mon avis, il vaut mieux l’éviter, en regardant sa dernière phrase, il ne vaut mieux pas la lire ; il n’est pas le gendre idéal, ou il faut l’accueillir avec de l’ail, une maison truffée d’ail. Par contre, son lyrisme, ses phrasées, bref son article, je suis épaté. Je ne suis pas encore rendu à prendre à dictionnaire pour une meilleure compréhension, mais nous n’en sommes pas loin. Tout simplement, bravo, un article très intéressant à lire, qui donne envie de visionner ce film, et de nouveau une vraie écriture, un vrai style, que je découvre, je suis ravi d’être abonné à la newsletter, enfin une écriture intéressante, qui ne cherche pas seulement à vendre un produit mais peut être à éventuellement éduquer le lecteur. bravo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s