LA SOURCE DES FEMMES

Date de sortie: 2 novembre 2011 

Réalisateur: Radu Mihaileanu

Acteurs principaux : Hafsia Herzi, Leïla Bekhti, Hiam Abbass, Biyouna, Saleh Bakti

13 nominations

La source des Femmes est un film qui vous fera voyager dans un univers digne des Mille et une Nuits, dans une ambiance poétique où se mêlent des personnages qui ont parfois des visions différentes. C’est un film qui vous fera également découvrir mais aussi réfléchir aux situations difficiles que subissent encore beaucoup de femmes à travers le monde, victimes de l’homme machiste et des traditions d’un temps révolu.

Quelque part, à notre époque, dans les hauteurs d’une montagne entre l’Afrique du Nord et l’Orient, se dresse un village. Les femmes de ce village, accomplissent quotidiennement un parcours du combattant afin d’aller chercher de l’eau à la source, un parcours difficile dans des conditions climatiques souvent rudes. Dans ce village cohabitent hommes et femmes, « cohabiter » est certainement le mot le plus approprié. En effet, ils vivent ensemble sans réellement se comprendre et personne ne semble trouver la moindre explication à cela ni même la volonté de changer les choses, comme s’ils étaient des oiseaux agrippés à leur branche de peur que celle-ci ne cède. Vous l’aurez compris, il s’agit ici d’un combat de la femme vaillante pour faire valoir ses droits face à l’homme oisif. Mais surtout d’un combat des femmes sur elles-mêmes et sur les mentalités parfois bien ancrées dans la vie d’un village et qui sont souvent difficiles de changer. Ainsi, la peur d’élever la voix contre leur labeur dévastateur qu’elles vivent au quotidien, entretient un silence meurtrier. Le silence qu’elles cultivent depuis la nuit des temps, c’est Leïla qui décide de le rompre une fois pour toute. Leïla alias «l’étrangère» est une jeune mariée, venue de la ville, elle est instruite et cultivée, c’est une jeune femme courageuse qui ne recule devant rien. Pour venir à bout de la situation que vivent les femmes de son village, adoptée par alliance, elle propose aux femmes de faire la grève de l’amour : plus de sexe tant que les hommes n’auront pas fait venir l’eau au village.

Leïla Bekhti et Hafsia Herzi sont de réelles espoirs français féminins incarnant des rôles remarquables à l’instar de Biyouna et de Sabrina Ouazani. Un pari gagné pour Radu Mihaileanu dans la réalisation de ce remarquable plaidoyer féministe où se mêlent les valeurs d’amour et de liberté autour d’éloquentes scènes de chant et de danse. Il a notamment réussi à sublimer les paysages et enrichir les dialogues qui touchent le spectateur. Ainsi, une des scènes marquantes du film aura été celle du long monologue que fait « Le vieux fusil » (rôle interprété par Biyouna) dans lequel, elle explique à son fils qui prône un islam radical, que le voile en islam a été il y a bien longtemps de cela créer afin de différencier la femme vertueuse de l’esclave, mais qu’aujourd’hui sans esclave la femme et libre et qu’elle n’a plus à se voiler. Dès lors, elle lui rétorque qu’il revient à l’homme de baisser les yeux et se contrôler à la vue d’une femme si il ressent un désir charnel. Un discours poignant, car il renvoie à l’islam tel qu’il a été conçu, à savoir, un islam éclairé bien loin de l’islam que l’on pourrait qualifier d’obscure que prône une certaine minorité forte de son pouvoir médiatique.

Radu Mihaileanu : « Le film est inspiré d’une histoire vraie qui s’est déroulée en Turquie en 2001. Depuis, il y a eu plein de femmes dans des coins différents du monde qui ont fait la grève de l’amour et ont réussi par exemple à arrêter une guerre des cartels, à obtenir le droit de vote, etc ».

– Amin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s