Comme des frères

 

 

Image

 

Année : 21 novembre 2012
Réalisateur : Hugo Gélin
 Casting : François-Xavier Demaison, Nicolas Duvauchelle, Pierre Niney

Aujourd’hui, je vous présente « Comme des frères » une comédie dramatique très bien ficelée.

Maxime, Elie et Boris n’avaient à priori rien à faire ensemble. Mais pourtant quelque chose ou plutôt quelqu’un les lie. Il s’agit de Charlie, leur meilleure amie. Mais Charlie n’est plus de ce monde. En effet, la première scène se passe au moment de son enterrement. Les trois protagonistes reçoivent un message que Charlie leur a laissé avant sa mort « Et si vous le faisiez quand même ce voyage..». Après une courte hésitation, ils décident donc tous les trois, de partir pour la Corse. S’en suit alors un road-trip entre ces trois personnages bien stéréotypés.

Ce voyage est parsemé de flashback nous expliquant ce qui les lie à Charlie. En fait, ils l’ont tous aimée à leur façon: un en tant que baby-sitter, l’autre lors d’une amourette de lycée, le dernier d’un amour passionnel.

Au fil de l’histoire les liens se nouent, des coups de gueule éclatent, les souvenirs remontent pour donner à la comédie une émotion qui invite le spectateur à passer du rire aux larmes, sans tomber dans un film à l’eau de rose.

Ce film est porteur d’une vraie joie de vivre sur un sujet assez douloureux qu’est la mort d’une personne chère à son cœur. Et on est, dès les premières scènes, emporté par la vague de bonne humeur et d’émotion qui compose ce film.

L’un des points forts de « Comme des frères » c’est bien évidemment son casting.

Un François-Xavier Demaison très efficace dans le rôle de Boris un cadre sup’, un peu beauf, seul et coincé. Le très bon Nicolas Duvauchelle (que l’on découvre enfin dans une comédie) alias Elie un trentenaire cynique et perdu. Et le jeune espoir du cinéma français, Pierre Niney (Maxime) excellent et hilarant dans son rôle de minet candide de vingt ans. C’est à mon humble avis, lui (Pierre Niney) qui donne vie à ce film. Enfin, la sublime Mélanie Thierry (Charlie), dont les sourires et la bonne humeur envahissent l’écran pour notre plus grand bonheur.

D’ailleurs, je trouve judicieux le fait de nous montrer Charlie comme ceci plutôt que malade et agonisante.

Hugo Gélin signe ici son premier film, ce qui est difficile à croire quand vous en verrez la qualité. Les dialogues sont drôle et percutant, le trio d’acteurs marche à la perfection, l’histoire avec les flashbacks est très bien ficelée et nous permet de nous attacher d’avantage aux personnages principaux.

Pour moi « Comme des frères » est donc une vraie réussite et une belle surprise. Bien plus qu’un simple road-movie, c’est une belle histoire d’amitié, mêlant humour et émotion.

– Guillaume

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s